lundi 31 décembre 2018

2019 : la CFTC, le syndicalisme responsable et constructif !


2019 : la CFTC, le syndicalisme responsable et constructif !

Dans quelques heures, 2018 aura tourné sa page et nous entamerons une nouvelle année.

Nous espérons  que vous avez passé de Bonnes Fêtes auprès de vos familles et proches pour vous ressourcer.

Nous tenons, tout d’abord, à vous souhaiter par avance une excellente année 2019 à vous tous.
Ensuite, nous remercions tous les adhérents CFTC de Loire-Atlantique pour leur travail effectué tout au long de l’année écoulée dans leurs entreprises, dans les trois Fonctions Publiques, à tous les niveaux et quel que soit leur place. Nous n’oublions pas ceux qui participent à la vie de l’Union Départementale. Qu’ils en soient  tous remerciés, car sans eux, il n’y a plus de construction sociale. Et sans leur engagement quotidien et constant, la place est libre pour des discours irresponsables et dangereux.

Les douze derniers ont été houleux. La liste des griefs est longue mais le constat est clair : trop de réformes mal menées et passées aux forceps  et sans négociation créent du désordre.

La CFTC de Loire-Atlantique restera toujours dans la construction ouverte et positive, mais saura rester ferme sur ses principes humanistes. Nous saluons l’annonce par le gouvernement d’une concertation locale qui doit à nos yeux se dérouler au plus près du terrain et sur plusieurs semaines. Nous saurons rester vigilants pour que les travailleurs et leurs familles puissent bénéficier pleinement des futurs dispositifs.

Malgré les difficultés, nous avons rencontré tout au long de l’année écoulée et à plusieurs reprises tous les acteurs locaux (patrons du MEDEF, CPME, U2P, Président du CESER, autres responsables des organisations syndicales, la DIRECCTE, journalistes) voire nationaux (députées) pour faire entendre notre voix dans le paritarisme, la santé au travail, le travail dominical, et l’élaboration du futur contrat social envisagé par l’exécutif. Nous avons, parfois et non sans difficultés, réussi à faire amender ou annuler des dispositifs néfastes pour les salariés. Tout cela dans le dialogue et l’écoute pour remettre les corps intermédiaires dans la boucle.
Nous sommes aux antipodes de la brutalité physique et verbale des dernières semaines, car nous savons être avant  tout des syndicalistes responsables et constructifs. A nos yeux, la souffrance et  colère ne justifient en aucun cas tous les débordements qui remettent en cause les fondements de notre République et du dialogue social dans notre pays.

En 2019 se dérouleront deux événements majeurs pour notre mouvement syndical : la commémoration du centenaire de la CFTC et notre congrès départemental au printemps prochain. A cette occasion, nous devons mettre en valeur nos jeunes, nos hommes et femmes compétents dans leurs domaines respectifs pour que la CFTC, cette vieille dame toujours moderne  et active puisse rester en haut de l’affiche en luttant contre toutes les inégalités et discriminations dans le monde du travail.
Sur ces derniers mots, nous vous souhaitons à tous nos vœux de réussite et de bonheur pour cette année 2019.


Alix Sébastien, Président UD CFTC 44
Mallet Jean-Philippe, Secrétaire-général UD CFTC 44
Les membres du Conseil UD CFTC 44

dimanche 11 novembre 2018

Le 17 novembre doit être constructif et citoyen.


Président de l’Union Départementale CFTC de  Loire-Atlantique, j’ai été interpellé les derniers jours par des militants me demandant de prendre une position claire de soutien au mouvement du 17 novembre prochain contre la hausse du prix des carburants et la baisse du pouvoir d’achat. J’ai bien pris note de leurs demandes, mais tiens aussi à rappeler que les organisateurs de ce mouvement ont clairement exprimé  qu’ils ne voulaient en aucun cas une récupération de la part des organisations syndicales et partis politiques. 

En tant qu’organisation syndicale responsable,  nous pouvons comprendre largement le désarroi de nos concitoyens face à la baisse drastique de leur pouvoir d’achat et pensons que leur colère doit s’exprimer dans le respect du droit en vigueur.
Cependant, la CFTC a toujours su faire la distinction et en toutes circonstances entre ses responsabilités d'organisation syndicale, ayant pour rôle la défense des intérêts professionnels, sociaux et économiques des salarié(e)s de la Fonction Publique et du secteur privé et les responsabilités des partis et formations politiques, mouvements de citoyens en colère.

Les principes que nous défendons s'appellent : tolérance, dignité, autonomie, respect, refus des injustices et des inégalités, concertation plutôt que conflit (si possible).
Nous sommes persuadés qu'une attitude d'opposition et de critique systématique sur le long terme ne crée pas de valeur et n'apporte pas de crédibilité. Nous sommes conscients des risques économiques et humains qui nourrissent les pessimismes, mais ils nous motivent à agir de façon constructive. Nos positions stratégiques continueront donc de se décider dossier par dossier, Nous voulons la réussite de l'entreprise : celle-ci est inséparable de l'épanouissement de ses salarié(e)s et de la satisfaction des clients.

En cette veille d’élections professionnelles dans les trois fonctions publiques, il est bon de rappeler que la CFTC a l'ambition de répondre efficacement aux interrogations qui lui sont posées sur l'organisation du travail, la place des femmes et des hommes dans le secteur public, ainsi que sur ses mutations économiques et conséquences sur les rémunérations de tout à chacun.

Alors que les idéologies de lutte des classes s'effondrent au profit de la lutte des places, la CFTC défend partout le syndicalisme à visage humain. Mettre l'économie au service de l'Homme, alors que c'est actuellement l'inverse, et répondre dans la mesure du possible aux défis qui nous sont posés par des propositions concrètes et imaginatives qui aboutissent à des résultats visibles : négociation et concertation d'abord. 

La CFTC, totalement indépendante, est garantie sans coloration politique ni religieuse. Le second C de son nom (Confédération Française des Travailleurs Chrétiens) indique simplement son attachement à des valeurs morales élevées c'est donc naturellement aussi le C de Citoyen.